Comment assigner un syndic de copropriété ?

Comment assigner un syndic de copropriété ?

Date : Tags : Cojest

La gestion d'une copropriété est assurée par le syndic de copropriété. Ce dernier peut être professionnel ou bénévole. Dans les deux cas, un vote à la majorité absolue en assemblée générale est requis pour l'assignation d'un nouveau syndic.
 

Syndic de copropriété : qu'est-ce que c'est ?


Les copropriétés sont dans l'obligation de nommer un syndic qui se chargera de la gestion quotidienne de leurs parties communes. À cet effet, ce dernier remplit plusieurs rôles. Le syndic va entre autres veiller à la bonne exécution de toutes les décisions convenues lors des assemblées générales.

Le syndic de copropriété assure bien d’autres missions. Il intervient à la fois dans la gestion administrative, comptable et financière de la copropriété.

Le syndic doit également intervenir sur le plan technique, car il doit veiller à ce que la copropriété soit toujours en parfait état. Il devra ainsi procéder aux travaux de réparation nécessaires si ce n’est pas le cas.
 

Comment assigner designer un nouveau syndic ?


La première chose à faire est de trouver le nouveau syndic. Pour cela, il faut mettre en concurrence plusieurs offres. Ce sera celle qui aura obtenu la majorité absolue durant l'assemblée générale qui deviendra le nouveau syndic de copropriété de l'immeuble. On peut s'aider d'un comparateur de syndic pour répertorier toutes les propositions en mesure de satisfaire les attentes des copropriétaires. Nous vous recommandons le syndic de copropriété Cojest pour la région parisienne.

Il faut ensuite veiller à ce que la nomination d'un nouveau syndic soit inscrite à l'ordre du jour de la prochaine assemblée générale. La majorité absolue est indispensable pour élire un nouveau syndic. Si ce n'est pas le cas, il faudra alors voter une deuxième fois. La majorité simple suffira dès lors pour la désignation du nouveau syndic. Ce dernier va alors immédiatement endosser son nouveau rôle.

L'ancien syndic est, quant à lui, tenu de lui faire parvenir tous les dossiers relatifs à la gestion de la copropriété. La nomination du syndic de copropriété est régie par un contrat qui en stipule la durée ainsi que toutes les conditions de la nomination. Les missions et les obligations du syndic de copropriété vis-à-vis des copropriétaires sont d'ailleurs encadrées par la loi.

Un syndic de copropriété est élu pour un mandat de trois ans à compter de sa nomination à l'assemblée générale.
 

Projet immobilier neuf: comment est nommé le syndic ?


Dans une copropriété naissante, le syndic n'est pas assigné en assemblée générale. À noter qu'une copropriété commence à voir le jour dès lors que les premiers logements sont occupés. C'est le promoteur immobilier qui va jouer le rôle de syndic provisoire. C'est lui qui rédige le règlement de copropriété qui devra être respecté par l'ensemble des copropriétaires.

Ce premier syndic pourra être remplacé lors d'une assemblée générale. Si auparavant, il n'était en concurrence avec aucun autre syndic, désormais la loi impose de proposer au moins un autre contrat, pouvant être choisi par les copropriétaires ou le conseil syndical.
 

Syndic professionnel ou bénévole : que choisir ?


Le plus souvent, on fait intervenir des professionnels de la gestion immobilière pour endosser le rôle de syndic. Des compétences pointues ainsi qu'une expérience avérée sont en effet nécessaires pour gérer correctement une copropriété.

Toutefois, choisir un syndicat bénévole concède également son lot d'avantages. Cette option permet entre autres de réduire les coûts de gestion de la copropriété. Outre les frais d'entretien, il faut aussi prévoir les coûts d'éclairage, les coûts de chauffage, le service de gardiennage... S'il faut aussi ajouter les frais de gestion, la facture peut vite grimper. Ces coûts seront encore plus importants pour les grandes copropriétés.

D'ailleurs, avec un syndic bénévole géré par l'un des copropriétaires, l'on s'assure d'une gestion de proximité.
 

Copropriété sans syndic : est-ce envisageable ?


Certaines copropriétés choisissent de n'assigner aucun syndic. Cela est pourtant illégal. La désignation d'un syndic reste obligatoire. Sans aucun syndic, aucun recours possible en justice n'est possible en cas de litige. Si aucun syndic n'a été nommé, les copropriétaires peuvent en exiger l'assignation.

Pour révoquer un syndic et en nommer un nouveau, il n'est pas nécessaire d'attendre l'assemblée générale annuelle. Les copropriétaires peuvent tout à fait convoquer une assemblée générale extraordinaire ayant comme ordre du jour la nomination d'un nouveau syndic de copropriété.

Vous souhaitez publier un article ?


Votre message a bien été envoyé

Nous soutenons une économie responsable 48 Couleurs